Archives de Catégorie: Italie

Les dolomites du Sud-Tyről

Par défaut

Les Dolomites du Sud Tyrol (Italie et Autriche)

 

Ne cherchez pas, il n’y a pas de contrepetrie dans le titre…

 

 

Quelques nouvelles donc de la Madonna et du bergerologue… Nous avons ré-enfourché nos montures direction le nord de l’Italie, mais nous ne savions pas encore que nous nous dirigions en fait vers le Sud-Tyrol… Ce qui n’a rien a voir!!

 

Finis les bonnes pizzas! Adieux les cavernes d’Alibaba ou de bons jambons pendent au plafond (d’ou l’expression cochon pendu… 😉 ) et ou d’appetissants fromages nous scotchent aux vitrines… Herteuh! Ici c’est le royaume des Grössen würsten, des énormes zalamis et des gros goudas jaunes ou orange, Zuper!

 

Nan, en vrai ce fut bien rigolo et bien plaisant d’avoir la surprise de se retrouver quasi en Allemagne! Plus exactement en Autriche puisque le Sud-Tyrol est en fait une ancienne région autrichienne qui fut annexé par l’Italie en 1919. Les autochtones, n’ayant pas trop appreciés, sont pas mal restés entre eux et se sont bien ancrés dans leur culture et dans leur langue (on n’y parle allemand ou un mauvais italien…). Les quelques italiens des environs, envoyés a l’époque pour un peu de présence italienne dans cette contrée, ne semblent pas toujours bien appreciés…Quelle joie pour eux d’apprendre que nous, qui de prime abord passions plutot pour des italiens, étions en réalité francais! Du coup, pour féter notre arrivée dans leur pays ils organiserent une grande fete en notre honneur… Les tyroliennes étaient ravies, les tyroliens se demandaient quel systeme mettre en place pour augmenter le débit de biere… c’est pas tous les jours qu’un breton débarque… Et bien evidemment, les accordéons sonnaient!! Quelle fut la déception pour la Madonna de voir sa salade de tomate-mozarella de bufflone-roquetta transformée en… Kartofelnsalat Herteuh!

 

Le village est bien joli et comme ceux que nous croiserons par la suite ils semblent parfois sortis d’un desssin animé avec leurs facades de toutes les couleurs et leur architecture… rocambolesque…? Certaines maisons furent par contre source de questionnement pour nous… mais TOUS les gouts peuvent-ils vraiment etre dans la nature? Mais pourquoi ces énormes dessins kitchisimes sur certaines facades, chamoix sur fons de montagne, aigle sur fonds montagneux… L’intrépidité de nos coursiers ne nous a malheureusement pas laissé le temps de collecter cet art pictural hors pairs…

 

Mais le Tyrol c’est également de Grosse chalets avec d’énormes tas de bois bien rangés. Des nos premiers coups de pédale dans le pays, le son donne le ton: les forets rugissent, les tronconneuses sont a l’oeuvre dans les sous-bois… Mais les immenses foret laissent aussi un peu de place a de belles prairies… a coté des Grosses chalets on trouve donc de Grosses granges pleines de foin (enfin, on imagine, la c’était plutot le début des foins). Admirez aussi ces magnifiques et immenses montagnes caillouteuses qui siegent sur ce royaume de vertes collines!

Publicités

Dans les montagnes italiennes

Par défaut

Ciao Tutti!!!

Enfin la voici la voilà notre première vraie page de blog! Cela fait maintenant presque trois semaines que nous voilà partis mais le temps a déja pour nous une autre dimension: des journées intenses, de nombreuses rencontres et de splendides paysages de montagne dans la tête!!!

Mais reprenons l’histoire à son debut… Les protagonistes: une amatrice de la “Dolce Vita”, un amateur de bergers des montagnes (Oudelalie, Oudelalie!) et deux fidèles montures qui carburent à la buena pasta!

Le voyage a finalement commencé à Bourg-St-Maurice! Oui oui, on sait, ce devait être depuis le Jura… Le voyage n’avait pas commencé que l’itinéraire avait déjà changé! (c’est au cas où on aurait été suivis 😉 …).

La première étape nous mis bien dans le bain : ascension du col du Petit Saint-Bernard! Après une soirée à Bourg-St-Maurice avec l’amie Maité qui nous a boosté en bonnes énergies de voyage, nous voilà parti à l’assaut de 1375m de dénivelé (sur 30 km). Mais pas de violence, cést les vacances, on sést fait cette montée en un jour et demi.

Bienvenuti Italia! Et voilà qu’après seulement 2 Km de la frontière nous rencontrons nos premiers bergers… Albanais! Ils sont 2 autres du même pays ainsi que 2 marocains. Ces 5 saisonniers s’occupent de 120 vaches d’un propriétaire italien et fabriquent la traditionnelle “Fontina” de la vallée  d’Aosta. Quel étonnant mélange de cultures! Soirée bredouillage d’italien, agrèmentée de quelques verres de gros rouge, le patron (qui parle pas mal francais) nous raconte un peu son pays…

“ Les vaches sont toujours aussi belles ici ! ” (Guillain.) Elles se mirent d’ailleurs chaque matin dans leur petite mare avant de partir paître en montagne…

On l’aime cette vallée d’Aosta, du coup on decide de remettre un bon coup de pédale pour arpenter la jolie vallée du Val Ferret, au pied de la chaine du Monte Bianco, Ma que bello!!!

On pose les vélos pour randonner dans les hauteurs à la rencontre de nouveaux bergers… Rebelotte, cette fois ce sont des roumains qui travailent dans ces alpages! On rencontrera Paolo, le proprietaire du troupeau un peu plus tard… Entretien tres enrichissant, affaire à suivre prochainement dans la rubrique “temoignages”.

Très belle balade au milieu de ces alpages, fleuris de milles couleurs. Les vaches y sont toujours aussi sympas! Et puis les bonnes idées de Guillain de revenir au village sans suivre les sentiers, c’est tellement plus fun… des forêts d´herbes sauvages qui recouvrent de si charmants ruisseaux boueux! Et quand les maisons ne sont plus qu’à 50m, c’est un adorable petit champs d’orties que nous devons traverser… “fais abstraction de la douleur, c’est bon pour ton corps…”

Puis nous quittons cette belle vallée pour d’autres montagnes, les valons du Mont Rose. Pour cela on mouline, on mouline… mais pas que… Qui vois-je, faisant l’innocente… mais c’est la madone sur un télésiège… En fait, ce raccourci nous a fait éviter bien des routes infestées de voitures intempestives et nous a offert quelques somptueux panoramas.

C´est dans le Val di Sesia que nous atterrissons. On y rencontre cette fois Oscar et ses brebis… Dans un cadre à faire rêver!!!

Voila pour ce qui est des montagnes et de ses bergers.

Nous avons aussi eu la chance de decouvrir quelques belles pierres dans la charmante petite ville d’Aosta, mais aussi dans tous les jolis petits villages que nous traversons… “ L’Italie, un musée à ciel ouvert” dixit Anna-Laura…

Vous l’aurez compris, quelle recompense que ces tours de moulinettes!!!!

On s’est fait des amis plus ou moins communicants…

Mais aussi de vrais belles rencontres\ retrouvailles. Un grand merci à Marco et Valentina pour leur acceuil, leur veritable plaisir a nous faire partager leurs belles regions respectives…

Barbecue avec les collègues de Marco de chez Ferrero, c’est bon le nutella n’a plus de secret pour nous et nous savons tout sur la noisette! Encore de la rando en montagne, un petit concert de Patti Smith vers Torino, des bonnes liqueurs, des bonnes glaces… Gracie Mille por tutto! Merci également à la communaute des jeunes catholiques de Verona qui nous ont acceuillis pendant leur camp d’été dans les dolomites.

Voila donc ces premieres lignes ecrites depuis le Sud Tyröl, et plus exactement depuis Bolzano, la ville où règne le vélo.

Côté poids, pas de soucis, on entretient notre forme… Où que l’on soit on ne résiste guère aux bons petits plats du pays, et ses merveilleuses specialité, ma que deliciosa!!! pasta, pizza, formaggi et surtout glaces!! On se met au rythme italien, si on est en ville c’est quasiment après chaque repas!! Y sont complètement givré ces italiens! Ce que vous imaginiez à peine, ils l’ont fait… Des bonnes glaces, même pour leurs chiens!!!

On ne vous a biensûr pas raconter toutes les interventions de l´écolo de service Guillano: les pâtes cuites au soleil, la lessive aux rayons UV, les sorties de routes de plusieurs km en montagne pour les poubelles de tri… On a preféré vous faire partager La dolce vita, tout simplement…