Archives de Catégorie: Grece

Au pays des dıeux de l’Olympe

Par défaut

Nous venons de passer un mois (du 15/11 au 17/12) sous l’oeil protecteur de Zeus…
Notre entrée en Grèce nous a amenés dans les contreforts de l’Epyre. Une traversée de 4 jours dans ses montagnes peuplées d’ours et de loups… Les troupeaux de moutons donnent le ton, gardés par de véritables cerbères (à une tête) aux colliers cloutés (clous de plus de 20 cm!). Heureusement Artémis nous protège, les cris d’Anne-Laure éloignent les molosses et aucune grosse bête à poil ne visitera notre tente… Nous quittons donc ces forêts de pins et ces petits villages de pierre déserts, entiers!
Du pays des ours nous prenons le cap des Météores, haut lieu saint orthodoxe. Les nuits devenant toujours plus fraîches, nous dormons dans les petites chapelles que nous croisons, bercés par les ondes spirituelles des nombreuses icônes qui nous veillent. Les météores, un petit ensemble de monastères suspendus entre ciel et terre au sommet de splendides rochers, grands comme des montagnes. Les moines, rompus aux touristes sont un peu pingres et austères mais leurs monastères sont beaux et le coin nous offre quelques bivouacs magiques.
Nous repartons vers nos dieux grecques. Nous longeons l’olympe, au sommet déjà bien enneigé, qui domine superbement cette plaine où nous retrouvons un peu de douceur méditerranéenne. Peu de temps après nous retrouvons donc enfin la mer que nous n’avions pas vu depuis le Montenegro. A cette époque la côte est désertée, tout comme les beach bars qui nous offrent ainsi une nouvelle opportunité de logement.

Mais voilà qu’une centaine de km avant Théssalonique, où nous avions prévu de faire escale pour reéquiper nos montures avant notre périple asiatique, crac boum… c’est la jante d’Anne-Laure qui pète! Un peu de train donc et nous voila à arpenter les nombreux magasins de vélos de la ville…. Jantes, moyeux, rayons sont passés au peigne fin pour repartir avec de nouvelles roues qui, nous l’esperons, feront l’affaire… Dionysos enchante notre dernière soirée, accompagne de notre super hote Stelıo, nous enchainons charmante taverne aux mets delicieux, digestion dans les canaps d’un bar à chichas puis dances ennivrantes et ennivrees dans un petit bar alternatif de la ville.
Avant de quitter le pays nous voulions partir a la recherche de la tete de Niki de Samotrace… Rassurez-vous, nous ne la connaissions pas non plus… toujours est-il que nous decidons de nous rendre sur l’ile de Samothrace pour quelques jours de repos. Repos bien merite! Le timing nous oblige à appuyer un peu plus sur la pedale pour nous rendre à temps à Alexandroupolis (Ville embarcadere). Un bon ptit rythme de 80-100km par jour pendant une semaine sera necessaire: Presqu’ile aux trois doigts (Chalkidiki) puis nous longeons le littoral de la Thrace. Petit a petit les mosquees se joignent aux eglises orthodoxes, on parle turc, les moustaches poussent sous les narines… Ca sent l’Orient!

A Samothrace Eole nous reserve un acceuil bien venteux. Nous pouvons tout de meme bıen profiter de la beaute des paysages de cette ile encore bien sauvage. Et puıs notre Dieu protecteur, Dıonysos, prend toujours bien soin de nous… Une petite taverne familiale nous verra attables 3 soirs de suite. On refait le plein: tatziki, tarama, aubergines grillees, poissons frais…
De retour sur le continent il nous faut desormais prendre un bon rythme jusqu a la Turquie ou nous devons rejoindre nos familles pour un Noel stambouliote.

Malheureusement Eole nous jette un sort et notre sortie d’Alexandroupolis jusqu’au poste frontiere sera une des journees les plus ventues (en pleine face) que nous n’ayons jamais connue. Apres s’etre traines comme des escargots, nous arrivons en Turquie le 17 decembre.
De belles rencontres sur les routes et aussi grace aux ecoles et instituts francais.

Nous voila a Istanbul depuis le 21 decembre apres avoir traverses le detroit des Dardanelles et longes la mer de Marmara. On reste dans la zone un bon mois, on a bıen profite de nos famille et d’ıcı quelques jours un peu de woof prevu dans une ferme du coin…

En attendant le recit de nos prochaines zaventures, on vous souhaite a tous de tres tres joyeuses fetes!!!

Publicités